Récit D

Les démons de MOATITI

——————————————————
Récit D1

Tout a commencé sur l’île Moatiti où vivait Salmaé, une jeune fille curieuse à l’allure plutôt sportive. De sa silhouette élancée, on devinait un visage rond et doux. Elle avait des yeux bleus pétillants et coquins, le nez court, les lèvres fines et des cheveux longs et bouclés, coiffés en nattes.

Elle ne venait plus danser pieds nus sur le sable, depuis que son île était plongée dans une nuit éternelle. Le soleil avait définitivement disparu et la plage avait perdu sa beauté et sa chaleur.

Fin de la partie N°D1     Classe de DUNOYER Bénédicte   Ecole Saint Joseph

—————————————-

Une nuit, pendant que Salmaé dormait, un bruit étrange la réveilla. Elle se leva, sortit voir ce qu’il se passait et aperçut une lueur verte qui venait de la plage.

Intriguée, elle prit un bâton pour se défendre et s’approcha tout doucement de cette lumière.

Arrivée sur le sable, elle découvrit un étrange personnage. Il s’agissait d’un démon, nommé « l’esprit noir ».

Fin de la partie D2, classe de PATAUT Anaëlle, Ecole Sainte-Marie, COURVILLE-SUR-EURE
———————————————-

Le démon était très grand, laid et sentait tellement mauvais que Salmaé le sentait d’où elle était.

Le démon venait d’un lieu où il faisait toujours sombre et le soleil lui brûlait les yeux. Afin de pouvoir envahir Moatiti plus facilement, il avait  plongé le village dans une nuit éternelle.

Salmae, apeurée, courut dire ce qu’elle avait vu à son ami Sam qui se trouvait chez lui. Elle envoya des petits cailloux contre la vitre de la fenêtre de sa chambre et finit par réveiller Sam. Alors, elle lui raconta qu’elle avait vu un démon sur la plage et que c’était probablement lui qui était la cause de cette obscurité permanente. Mais Sam ne voulut pas croire Salmaé car il était certain que les démons n’existaient pas. Salmae obligea son ami à la suivre jusqu’à la plage. Sam ne cessait de  répéter que les démons  n’étaient qu’une légende, et Salmae se mit à bouder.

Arrivés à  la plage , Sam ricana de plus belle car celle-ci était déserte. Et même dans l’obscurité environnante, il ne voyait rien. Mais, tout à coup, en se retournant pour retourner chez lui, Sam croisa le regard vert fluorescent du démon et s’évanouit de peur. Salmae poussa un cri et prit ses jambes à son cou, en abandonnant Sam sur le sable. Quelques mètres plus loin, un peu calmée, elle se demanda ce que  le démon allait faire à son ami. Prise de remords elle décida de rebrousser chemin.

Mais à peine avait elle posé les pieds sur le sable, scrutant la nuit pour apercevoir  son ami, que la petite fille  fut soulevée du sol et jetée sur une épaule malodorante. Sur l’autre épaule, elle discerna le corps inanimé de Sam. Rendue muette par la peur, elle vit le monstre s’approcher d’une boule lumineuse verte dans laquelle il entra, chargé de son fardeau.

Tous les trois se retrouvèrent dans un lieu encore plus sombre mais étrangement silencieux. Il n’y avait plus le bruit des vagues.  Salmaé vit que le sol semblait de couleur très sombre et le pire était l’odeur de l’air. C’était la même que celle du démon. Une odeur épouvantable envahissait ses narines ! Où étaient ils ?

Elle n’eut pas le temps de se poser d’autres questions que les deux enfants furent jetés sur le sol caillouteux. Salmaé s’écorcha les genoux et les coudes et enfin ouvrit la bouche pour crier. Aussitôt, le démon lui mit un bâillon. Sam, lui ne s’était toujours pas réveillé et restait étendu, inerte.

Enfin, le démon s’exprima. D’une voix un peu déformée et rocailleuse, il dit à Salmaé que cela ne servait à rien de crier, que personne ne pouvait l’entendre car ils étaient passés dans son monde à lui.

Fin de la partie D3 , Classe de Claude Darnal école Notre Dame de Masseube.
———————

Le monstre les laissa tout seuls dans son monde. Salmaé était bâillonnée et Sam était toujours évanoui. Salmaé essaya d’enlever son bâillon de sa bouche et voulut réveiller Sam en lui faisant des guilis. Il se réveilla en riant et il se souvint qu’ils étaient prisonniers du Démon.  Sam enleva le bâillon de la bouche de Salmaé. Ils avancèrent un peu pour découvrir le lieu où ils étaient emprisonnés : ils restèrent tout de même sur leur garde.

C’est alors, qu’ils entendirent un bruit étrange.Iils se dirigèrent vers le bruit et découvrirent, sous un tas de feuilles, un mini démon, au regard rose fluorescent.

Il sauta pour se relever et leur dit de garder leur calme, car c’était un gentil démon. En effet, c’était la fille du démon aux yeux vert fluorescent et elle ne voulait pas que son père domine le monde de l’île Moatiti.

Les enfants, apeurés, se reculèrent, bouche bée. Ils avaient si peurs qu’ils n’arrivaient plus à parler.

Salmaé prit enfin la parole et lui demanda qui elle était et ce que voulait vraiment son père.

Le mini démon leur dit qu’elle s’appelait Maëva et qu’elle voulait arrêter la folie de son père. Autrefois, un magicien les avait emprisonnés, sans qu’ils sachent pourquoi, dans ce monde obscur, et le père ne pensait qu’à se venger.

Sa soif de vengeance était telle qu’il avait plongé le monde dans l’obscurité la plus totale.

Maëva voulait les aider à retrouver le soleil ainsi que leur monde qui était magnifique avant cela.

Elle les guida jusqu’au portail magique qui les projeta dans leur monde et sur leur île Moatiti.

Arrivés dans leur monde, ils cherchèrent une solution pour retrouver le soleil. Maëva leur dit que pour le retrouver, il fallait retrouver son père et lui arracher son collier magique, ce qui serait très difficile.

Ils avancèrent à la recherche du monstre et au détour d’une rivière, ils le virent de l’autre côté.

Ils contournèrent la rivière  et s’aventurèrent sur un vieux pont de bois. En avançant, ils remarquèrent que le pont était piégé et qu’il se cassait derrière eux. Ils se dépêchèrent alors  d’arriver de l’autre côté.

Tout à coup, ils se retrouvèrent face au démon. Ses yeux étaient encore plus lumineux, comme son pendentif.

Maëva fit semblant d’être prisonnière des enfants et lorsque le monstre s’approcha pour la libérer, Salmaé en profita pour lui arracher son pendentif et le jeta dans la rivière.

A ce moment-là, en se cognant sur un rocher, le pendentif se brisa et projeta un rayon lumineux sur l’île. Dans un arc en ciel de couleurs, la lumière réapparut sur leur monde.

C’est alors que dans un rayon de soleil, le démon et sa fille se retransformèrent tous les deux en humains et ils racontèrent leur histoire: ils avaient été faits prisonniers par un sorcier très maléfique qui était mort avant d’avoir eu le temps de les délivrer, et seul un enfant pouvait les sauver en les libérant du pendentif.

Fin de la partie 4, classe d’ARAGON Sophie, Ecole Notre Dame
————————

Depuis ce jour-là, l’île était redevenue ensoleillée et retrouva toutes ses couleurs, elle était magnifique.

Les habitants de Moatiti décidèrent de condamner le portail qui menait au monde noir en disposant de grosses pierres et ils firent une grande fête pour célébrer le retour du soleil.

Maëva et son père bâtirent une maison puis devinrent les voisins de Salmaé et Sam. Ils furent les meilleurs amis du monde et vécurent tous très heureux sur l’île de Moatiti.

 Fin de la partie 5, classe de Thierry Roche, Ecole Saint Joseph de Roiffieux

 




astridyu |
Enzo |
Roméo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ManueandCo
| Lilas
| Frédéric GARCIA , GéNéALO...